Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Théâtre > Nous ne sommes pas prêts d’oublier "Ne m’oublie pas" de Philippe (...)
Publié : 18 décembre 2013

Nous ne sommes pas prêts d’oublier "Ne m’oublie pas" de Philippe Genty

Clementine Tellier et Alizée Delafosse ont écrit un article sur leur sortie du 3 décembre.

Mardi 3 décembre, nous sommes allés voir le spectacle de Philippe Genty " Ne m’oublie pas". C’était la première fois que nous allions voir un spectacle le soir et aussi la première fois que nous allions voir un spectacle qui avait fait le tour du monde. On était tous très fiers !

C’est un spectacle visuel plein d’humour et d’émotions. Sur la scène, on a vu arriver un groupes d’hommes et de femmes avec un traîneau chargé de mannequins. On aurait dit que cela se passait dans un pays froid car les lumières étaient très souvent bleues. Pourtant, dans ce pays enneigé vivait une dame chinpamzée vêtue d’une longue robe violette très comique qui remuait beaucoup son derrière et qui chantait de temps en temps . A chaque fois qu’elle débarquait sur le plateau, tout le monde riait.

Ce qui nous a vraiment troublé, c’est que l’on avait du mal à différencier les comédiens et les mannequins. Certains comédiens avaient l’air d’être des pantins, certains pantins avaient l’air d’être de vrais humains. On était toujours surpris de voir que ce qu’on avait pris pour un comédien était un pantin et vice versa. Par moments, on croyait qu’il y avait au moins une quinzaine de comédiens alors qu’en fait ils étaient beaucoup moins.

Plusieurs scènes nous ont marquées. La première c’est quand une femme joue avec un gigantesque voile noir. On avait l’impression que c’était sa robe et qu’elle la faisait valser au son de la musique. Puis le long morceau de tissu en forme de tube emporte des marionnettes. C’est comme un gigantesque tour de magie parce qu’on ne voit pas les marionnettes entrer dans le tourbillon et ensuite on est très étonné de ne voir plus personne sur scène.

Nous avons aimé le moment où une jeune fille tombe amoureux d’un jeune homme. Ils s’aiment à la folie, ne se quittent plus et au bout d’un moment, ils restent figés. Trois personnages entrent alors et leur jettent un seau d’eau. Alors, tous les personnages se mettent à glisser sur le sol comme s’ils étaient sur une patinoire. Les comédiens sont très habiles car ils ne tombent jamais.

Nous conseillons ce spectacle à tout le monde car nous avons eu l’impression d’être plongées dans un grand rêve très drôle et très mystèrieux. On ne comprenait pas tout mais on était comme envoûtées par la musique, la danse et les lumières.

Clémentine Tellier et Alizée Delafosse