Vous êtes ici : Accueil > Jumelage > Luna vous raconte une histoire
Publié : 15 décembre 2015

Luna vous raconte une histoire

Les sixièmes 1 ont assisté au spectacle d’ Yvan Duruz au Petit Volcan. Luna Puerto Sanchez était là, elle vous raconte l’histoire des " raconteurs d’histoires ".

Le jeudi 26 novembre, nous nous rendions au Volcan pour regarder et apprécier le spectacle qu’Yvan Duruz était venu nous présenter quelques jours plus tôt.

C’est l’histoire d’un jeune homme qui se prénomme Peter et de sa petite amie.Ils ont à peine vingt ans. Ils voulaient partir s’installer à Paris, prendre le train, prendre leur envol et tenter leur chance dans le monde du spectacle. Un jour, ils se levèrent très tôt pour ne pas rater leur train et pour avoir le temps de prendre des costumes dans l’atelier du père de Peter. Dans cet atelier, on trouve de tout : des costumes, des accessoires, des caisses, des mannequins. Les jeunes essaient de ne pas faire de bruit car le père habite au dessus de l’atelier mais la copine de Peter est tellement enchantée par ce qui se trouve dans cette caverne d’Ali Baba qu’elle ne peut s’empêcher d’essayer des costumes, de jouer la comédie quand elle enfile les habits du capitaine Crochet, d’une princesse ou d’un monstre. Pendant que Peter remplit une grande valise avec ce dont ils auront besoin pour leur futur spectacle, la petite amie s’amuse...
Mais pas de chance, ils ont réussi à réveiller le père qui débarque dans la pièce en pyjama pensant qu’il y avait des voleurs chez lui. Il leur demande ce que c’est que toutes ces valises. Peter essaye de lui expliquer son projet mais son père fait semblant de ne pas comprendre. Il pense que son fils est debout parce qu’il veut répéter le spectacle qu’ils jouent ensemble. Il imagine qu’il va partir avec les deux jeunes à Paris. Dans le feu de l’action, il s’attache à son fils avec une chaîne solide et des menottes. Impossible de trouver la clé ! Peter ne se doute de rien : c’est son père qui les a attachés.
Vient l’heure où le train doit partir mais le père et le fils sont toujours accrochés. La copine de Peter appelle un serrurier mais il arriverait quand le train serait déjà parti.

Pour passer le temps, tous jouent l’histoire de la Belle et la Bête et c’est les mains détachées que la pièce se termine. Le père avoue que c’est lui qui a la clé. Ils se disent au revoir. La seule chose qui n’est pas dite c’est si le père va réussir son défi de raconter seul des histoires à plus de deux cents enfants maintenant que son fils est parti.

Luna Puerto Sanchez ( 6e1 )

Portfolio automatique :