Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Arts plastiques > Les 4e2 explorateurs de la fabrique des images à l’école supérieure d’art et (...)
Publié : 10 décembre 2015

Les 4e2 explorateurs de la fabrique des images à l’école supérieure d’art et de design du Havre.

Jeudi 03 décembre, nous sommes partis à L’ESADH pour rejoindre Marine, jeune plasticienne et étudiante de cette école. Pour commencer, nous sommes allés dans une chambre noire pour comprendre le procédé de la photographie, en réalisant un rayogramme. Pour en obtenir un, il suffit de se munir d’un papier photosensible et de poser des objets dessus. Le papier enregistre alors les objets grâce à l’action d’une lumière pendant quelques secondes. Le papier photosensible reste blanc. Il faut alors le plonger dans trois bacs aux solutions chimiques différentes pour faire apparaitre l’image capturée ; le révélateur, le bain d’arrêt puis le fixateur.

Une fois l’expérience terminée, nous nous sommes rendus à l’atelier de sérigraphie, dirigé par Yann, un monsieur sympa et imprimeur d’art. Il y avait quelques étudiants également qui préparaient leurs diplômes, on en a profité pour enquêter... Marine est allée chercher les tee-shirt. Elle nous a alors expliqué qu’elle avait mis un produit sur les tissus pour les rendre photosensibles dans la chambre noire. Les vêtements une fois secs, sont contenus dans une boite hermétique à la lumière. Pour développer nos photographies grâce à la méthode du cyanotype, Marine les a imprimé sur un typon (une feuille transparente). Elle place plusieurs typons dans une insoleuse (une grosse machine), met rapidement les tee-shirts, abaisse le couvercle pendant plusieurs minutes. Il y a plein de rayons ultraviolets qui agissent à l’intérieur. Une fois le temps écoulé, il suffit de rincer abondamment pour extraire les produits chimiques et révéler l’image. Nos photographies ressortent en négatif car nous avons inversé le processus du développement ; le positif a servi de matrice dans l’insoleuse.

En observant les étudiants et en posant des questions nous avons aussi appris ce qu’était la sérigraphie, utilisée par Andy Warhol, un procédé qui permet de reproduire une image grâce à des écrans en soie préparés et à des encres. Pour réaliser une affiche, l’étudiante a du utiliser deux écrans (un pour chaque couleur).

Mme Renault

Portfolio automatique :