Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENTS > Le prix des Embouquineurs > Questions posées à Agnès Laroche, auteure de Charly et moi
Publié : 15 mars 2016

Questions posées à Agnès Laroche, auteure de Charly et moi

Questions posées à Agnès Laroche, auteure de Charly et moi

1) Comment vous est venue l’idée d’écrire « Charly et moi » ?

Comme pour tous mes romans, ce sont les premières lignes qui se sont imposées dans mon esprit, avec ma narratrice qui trouve, au fond de son jardin, un lapin bleu. Je les ai écrites, et ensuite j’ai commencé à me poser des questions. Qui est cette jeune fille ? Que va-t-il lui arriver ? Qui va-t-elle rencontrer ? Et c’est en trouvant les réponses à ces questions que l’histoire est née.

2) Est-ce que les personnages de votre livre correspondent à des personnes réelles ? Est ce que l’histoire est tirée de la réalité ? Qu’est-ce qui vous a inspiré ce livre (un épisode marquant de votre vie, un fait-divers) ? Où étiez-vous quand vous avez eu l’idée d’écrire ce livre ?

Diane est un personnage qui n’existe que dans mon imagination, et qui ne s’inspire de personne en particulier. En revanche, Charly s’inspire directement d’un très beau jeune homme souvent croisé dans ma ville (Angoulême), et dont le visage est barré d’une cicatrice. Il porte toujours un chapeau aux larges bords, sans doute pour se cacher un peu. C’est pour lui que j’ai écrit ce roman, même s’il ne le sait pas. L’histoire de Diane et Charly est totalement inventée, sans lien avec un fait divers, L’idée m’est venue un soir, c’est souvent le cas, alors que je regardais une série je crois. Mon esprit s’est échappé, Diane et le lapin bleu sont arrivés…

3) Combien de temps vous a-t-il fallu pour écrire « Charly et moi » ?

Aïe, je ne sais plus exactement, deux mois environ je crois.

4) Quand écrivez-vous (A quelle période de la journée ?) ?

J’écris toujours dans la journée, matin et après-midi, quatre ou cinq heures par jour. Mais les idées me viennent toujours le soir, quand je suis un peu fatiguée, prête à rêver éveillée.

5) Avez-vous un endroit préféré pour écrire (salle à manger, bureau, jardin public…) ?

J’écris toujours chez moi, dans mon bureau (une pièce où règne le plus grand bazar), mon salon ou ma cuisine, au gré de mon envie.

6) Comment et pourquoi êtes-vous devenue écrivain ? Le métier d’écrivain vous permet-il de vivre correctement ? Avez-vous un deuxième métier ?

Je suis devenue écrivain en écrivant mon premier roman, Tim-sans-dragon, en 2008, un peu pour m’amuser, pour le plaisir. A ma grande surprise, il a été accepté par un éditeur, et il a eu beaucoup de succès. Je me suis alors lancée dans l’écriture d’un deuxième livre, puis d’un troisième, et je n’ai plus jamais arrêté. J’ai beaucoup de chance car le métier d’écrivain me permet de gagner ma vie, et je n’ai plus besoin d’exercer une autre profession.

7) Quel est votre livre préféré parmi ceux que vous avez écrits ?

En général, mon préféré est toujours le dernier sorti, donc en ce moment c’est « La vraie recette de l’amour », paru en janvier, dans lequel Roméo, mon narrateur, vit une histoire d’amour compliquée tout en préparant un concours de cuisine un peu stressant. C’est un livre joyeux, que j’ai pris très grand plaisir à écrire.

8) Est-ce que vous écrivez pour vos enfants ?

Pas du tout ! J’écris très égoïstement pour moi, pour mon plaisir avant tout, sans chercher à plaire à qui que ce soit. Mais bien sûr, quand mes romans plaisent à mes enfants et à mes lecteurs, je suis trèèèès contente !

9) Est-ce que vous prenez des vacances de temps en temps, ou est-ce que vous écrivez sans arrêt ?

J’ai beaucoup de mal à m’arrêter d’écrire… J’ai toujours envie d’avancer le roman en cours, ou d’en démarrer un nouveau, alors même en vacances
je travaille un peu, de même que les week-ends. Mon imagination est rarement au repos ! Mais je sais prendre le temps de vivre, pour profiter de ma famille, pour lire ou aller au cinéma, mes occupations préférées.