Vous êtes ici : Accueil > Jumelage > Une sortie au Volcan racontée les élèves de 5e3
Publié : 18 avril 2016

Une sortie au Volcan racontée les élèves de 5e3

Le jeudi 24 mars 2016, nous sommes allés voir le spectacle « Don Quichotte » au Volcan. Le matin, Anne Marguerin (qui travaille au Volcan) nous a fait découvrir la grande salle (800 places). On s’est allongé sur le dos sur la scène et nous avons vu la grille au dessus de nous. Elle est aussi grande que la scène, elle sert à tenir des câbles pour les spots, le décor. Les techniciens peuvent marcher dessus pour régler des problèmes techniques.

Anne nous a appris quelques mots du vocabulaire théâtral, comme le côté cour ou le côté jardin. Elle nous a enseigné quelques superstitions : par exemple, il ne faut jamais prononcer le mot « corde » lorsqu’on est sur la scène. C’est alors que Lise et Alexandre (les comédiens de « Don Quichotte ») ont fait une entrée sur scène surprenante et inattendue. Tous les élèves ont sursauté de peur. La peur passée, nous avons bien rigolé. Nous les avons salués, eux de même.

Ensuite, nous avons pique niqué au Fitz, c’est un bar avec une petite scène. Après avoir mangé, nous avons répondu à un questionnaire sur le Volcan et le théâtre (lieu et métiers).

Puis, nous nous sommes dirigés vers la petite salle de théâtre (120 places). Nous avons assisté au spectacle « Don Quichotte ». Il s’agissait d’une étape de travail, donc, il n’y avait pas de décor et les comédiens étaient habillés en « civil ». Mais derrière nous, au fond de la salle, on apercevait des costumes. Ceux-ci étaient réservés pour le spectacle fini qui aura lieu en novembre 2016. Trois comédiens étaient sur scène. Un comédien, Charles, jouait plusieurs rôles. Il interprétait entre autres Sancho, un chevalier, un dragon. Lise faisait Dulcinée, et Alexandre, Don Quichotte.

Les bruitages étaient faits par les comédiens (ex : le cri du dragon, les pas du cheval, le claquement du fouet, les moulins, le troupeau de brebis...). A chaque fois que Don Quichotte et Sancho avançaient sur leur monture, on entendait une musique espagnole « d’aventuriers ». Lorsque Dulcinée arrivait sur scène, on entendait une musique douce. Nous avons reconnu les musiques découvertes lors de l’atelier théâtre.

Charles utilisait parfois la langue espagnole. En particulier lorsque Don Quichotte était adoubé, Il énonçait une recette de cuisine espagnole au lieu de dire le serment du chevalier.

Conclusion, nous avons bien ri !

A la fin du spectacle, nous avons eu un entretien avec les comédiens. Ils ont répondu à nos questions. Certains élèves ont vu les coulisses. Le métier de comédien est difficile physiquement, il se rapproche de l’effort d’un sportif. Il faut aussi apprendre beaucoup de textes. Les comédiens peuvent faire plusieurs représentations par jour.

Quelques remarques et impressions d’élèves sur ce spectacle :

« A la fin du spectacle, les comédiens nous ont parlé, ça m’a ému(e) quand Lise m’a fait la bise. » (Anonyme)
« Le spectacle était génial, il y avait un très bon jeu d’acteurs. » (Cerise)
« La scène où s’est déroulé le spectacle était plutôt petite par rapport à la grande scène que nous avions visité le matin. » (Quentin)
« J’ai bien aimé quand Don Quichotte se battait contre les moulins ! » (Samy)
« J’ai bien aimé quand Don Quichotte se prenait pour un chevalier. » (Sila)
« J’ai aimé cette visite car j’ai appris du vocabulaire et des mots interdits sur une scène comme le mot ‘corde’. Le spectacle était marrant. » (Lancelot)

Madame Laroche